Valérie Shä Live Blog: [Warning] Un message de confirmation venu de Doug Batchelor, par Haïm Goël


Accueil |Shabbat , 7ème jour : direct live & archives | Bibles Et Références | Livres | Non merci? | Ami-es catholiques  
Sauvé(e): puis-je perdre mon Salut? | Faire un don | Auteurs et relayeurs: comment bien faire? |


Serait-il possible que la France comprenne enfin qu’Israël n’est finalement pas “le problème” suscitant le terrorisme dans le monde?


mardi 25 mars 2014

[Warning] Un message de confirmation venu de Doug Batchelor, par Haïm Goël




Nous voyons clairement ce qui se cache derriere le masque « bon » de ce pape. Cela était bien sûr connu de toujours par tout chrétien ou messianique averti un tant soi peu au niveau eschatologique. Voici venu le retour annoncé par l’Écriture de la Rome unificatrice en Europe, la vieille résurgence attendue de l’Empire romain en est à sa première étape, le ton est donné ouvertement, le reste suivra vite. 

Source:
http://leve-toi.com/apostasie-warning-un-message-de-confirmation-venu-de-doug-batchelor/

Depuis une source non identifiée m’est transmis ce qui suit et qui confirme nos alarmes exprimées ces derniers jours. Merci aux frères et sœurs qui diffusent ce message! Retenons que nous qui sommes attaches a la doctrine avant les « mièvreries du tout beau, tout gentil » qui évacue l’amour de la parole et donc du dieu saint sommes donc désormais considérés comme « sans cœurs »,« mauvais chrétiens idéologiques ».
Faut-il un autre prélude à la prochaine nécessité de nous combattre, nous circonscrire, nous détruire?
Nous voyons clairement ce qui se cache derrière le masque « bon » de ce pape. Cela était bien sûr connu de toujours par tout chrétien ou messianique averti un tant soi peu au niveau eschatologique. Voici venu le retour annoncé par l’Écriture de la Rome unificatrice en Europe, la vieille résurgence attendue de l’Empire romain en est à sa première étape, le ton est donné ouvertement, le reste suivra vite.
Et cependant beaucoup tombent dans ce piège terrible car si « confortable ». Apostasie… et donc séparation encore plus grande avec Rome et nos frères perdus. Prions pour qu’ils sortent de leur torpeur mortelle et réfléchissons aussi en un mea culpa à ce qui parmi nous a permis cela.
Je prépare a ce sujet un message nommé: « les deux pinces du crabe ». Au delà du titre qui peut sembler humoristique, le sujet est grave.
Il s’agira d’un message audio. A écouter EN URGENCE.
Haim Goël


http://youtu.be/xcfZxX6uk58
La vidéo en français (avec une analyse de Doug Batchelor),qui reprend le message personnel du Pape François (en janvier 2014), s’invitant par le truchement d’une vidéo à une assemblée de responsables charismatiques américains.
Il lance un appel du fond du cœur (« heartfully ») pour l’Unité des Églises chrétiennes. C’est la prophétie qui se réalise sous nos yeux (voir chap. 35 de la Tragédie des Siècles).

On peut y voir aussi l’accueil enthousiasme de l’assemblée, en réponse à cet appel, il est vrai, à la demande expresse de Kenneth Copeland, qui préside. Tony Palmer, le jeune évêque anglican, à cette occasion, affirme sans détours que la « protestation de Luther est terminée (« is over »). Il dit que les protestants peuvent cesser de s’opposer, et rentrer à la maison, dans la Grande Église, où ils retrouveront leurs racines religieuses et culturelles.La vidéo est désormais accessible aux francophones, car elle vient d’être sous-titrée en français par nos soins, faisant tomber ainsi les barrières de la langue (et je remercie Emmanuel et Laurence, mon épouse, pour l’immense travail accompli).Vous pourrez lire aussi avec intérêt l’article du journal catholique La Vie, rendant compte de cet événement, et lire quelques commentaires d’internautes, approuvant sans réserves l’initiative papale.
Cela fait écho aux déclarations du Pape qui s’amuse à faire du pied aux charismatiques, aux musulmans etc. (et même aux athées!), et pour lequel il y a cependant une catégorie de croyants qu’il ne semble pas aimer du tout: les « chrétiens idéologiques » qui prennent leur foi très au sérieux…
A leur propos, il a déclaré:
Et dans les idéologies, Jésus n’a pas sa place : on ne trouve pas sa tendresse, son amour, sa douceur. Les idéologies sont toutes rigides, toujours. Et quand un chrétien devient le disciple de l’idéologie, il a perdu la foi: il n’est plus disciple de Jésus. » « C’est ce que Jésus dit aux docteurs de la Loi : ‘vous avez emporté la clé de la connaissance’. La connaissance de Jésus est transformée en une connaissance idéologique et moraliste, parce que ces docteurs de la Loi fermaient la porte avec précision ». « La foi devient idéologie et l’idéologie fait peur, éloigne les gens, éloigne l’Église des gens ». « C’est une maladie grave que celle des chrétiens pris par l’idéologie » « Mais ce n’est pas nouveau… ». 


   Le Pape :
« sans la prière, on tombe dans l’idéologie et le moralisme »

Source:
http://fr.radiovaticana.va/news/2013/10/17/le_pape_:_sans_la_pri%C3%A8re,_on_tombe_dans_lid%C3%A9ologie_et_le_moralisme/fr1-738008  

Si un chrétien « devient disciple de l’idéologie, il a perdu la foi”. C’est le Pape François qui met en garde contre ce danger d’une attitude du chrétien avec « clé en poche et porte fermée », et rappelle que lorsque l’on ne prie pas, on abandonne la foi et l’on tombe dans l’idéologie et dans le moralisme. Une mise en garde exprimée jeudi matin dans l’homélie de la messe célébrée en la chapelle de la Maison Sainte Marthe au Vatican.
Le Pape est parti de l’Évangile du jour, de Saint Luc, où Jésus fait des reproches aux docteurs de la Loi : « Malheureux êtes-vous, docteurs de la Loi, parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous-mêmes n'êtes pas entrés, et ceux qui essayaient d'entrer, vous les en avez empêchés. » Le Pape a actualisé cette mise en garde. « Quand nous sortons dans la rue et que nous nous trouvons devant une église fermée, déclarait-il, on nous donne des explications qui ne sont que des prétextes, mais la réalité reste que l’église est fermée, et que les gens qui passent devant ne peuvent entrer ». « Pire encore, le Seigneur qui est à l’intérieur ne peut sortir ».
Avoir la clé en poche et ne pas ouvrir la porte
« Aujourd’hui, a poursuivi le Pape, Jésus nous parle de cette « image de la fermeture, l’image de ces chrétiens qui ont en main la clé, mais l’emportent, et n’ouvrent pas la porte ». « Pire encore, ils restent devant la porte et ne laissent personne entrer », et « de la sorte, eux-mêmes n’entrent pas ». « Le manque de témoignage chrétien, ajoutait-il, arrive à ce résultat et quand ce chrétien est un prêtre, un évêque ou un Pape, c’est bien pire ». Et le Pape de s’interroger alors sur cette « l’attitude du chrétien avec la clé en poche et la porte fermée ».
« La foi passe, pour ainsi dire, par un alambic et devient idéologie. Et dans les idéologies, Jésus n’a pas sa place : on ne trouve pas sa tendresse, son amour, sa douceur. Les idéologies sont toutes rigides, toujours. Et quand un chrétien devient le disciple de l’idéologie, il a perdu la foi: il n’est plus disciple de Jésus. » « C’est ce que Jésus dit aux docteurs de la Loi : ‘vous avez emporté la clé de la connaissance’. La connaissance de Jésus est transformée en une connaissance idéologique et moraliste, parce que ces docteurs de la Loi fermaient la porte avec précision ».
Ne pas être des chrétiens rigides, moralistes, sans bonté
Et le Pape de dénoncer alors le « processus spirituel et mental » de ceux qui veulent la clé en poche et la porte fermée. « La foi devient idéologie et l’idéologie fait peur, éloigne les gens, éloigne l’Église des gens ». « C’est une maladie grave que celle des chrétiens pris par l’idéologie » « Mais ce n’est pas nouveau, car déjà l’apôtre Jean, dans sa première Épître, parle de cela. Les chrétiens qui perdent la foi et préfèrent les idéologies. Ils deviennent rigides, moralistes, mais sans bonté. » Le Pape François devait alors rendre l’absence de prière responsable de cette dérive, que le « chrétien en question soit un simple fidèle, ou un prêtre, un évêque, même un pape ». « S’il n’y a pas la prière, tu fermes toujours la porte ».
« La clé qui ouvre la porte à la foi, a ajouté le Pape, c’est la prière ». « Si un chrétien ne prie pas, son témoignage est rempli de superbe ». « Celui qui ne prie pas est un orgueilleux, il manque d’humilité, et ne cherche que son édification personnelle ». « Par contre, si un chrétien prie, il ne s’éloigne pas de la foi, il parle avec Jésus ». Et le Pape de préciser : « Je parle de prier, pas de dire des prières, parce que ces docteurs de la Loi récitaient beaucoup de prières, mais pour se faire voir. » « Et quand on réprimande une personne qui est tombée dans ce travers, nous avons la même réaction que les docteurs de la Loi, dans l’Évangile : Jésus était à peine parti, que les scribes et les pharisiens commencèrent à parler mal de lui ».
Le Pape mettait en relief alors leur hostilité, leur manque de transparence, leur orgueil, et demandait à Dieu la grâce que « nous ne cessions jamais de prier, de ne pas perdre la foi, de rester humbles, sans nous fermer, et sans fermer le chemin au Seigneur ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

➤ Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

■ 1 - Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
■ 2 - Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
■ 3 - Saisissez votre prénom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot " U R L " ! Écrivez simplement votre prénom)
■ 4 - Cliquez sur Publier commentaire

Merci à tous ♥ pour vos commentaires !