Valérie Shä Live Blog: [Vidéo + script] Jésus Christ m'a sauvé de 27 ans d'homosexualité


Accueil |Shabbat , 7ème jour : direct live & archives | Bibles Et Références | Livres | Non merci? | Ami-es catholiques  
Sauvé(e): puis-je perdre mon Salut? | Faire un don | Auteurs et relayeurs: comment bien faire? |


Serait-il possible que la France comprenne enfin qu’Israël n’est finalement pas “le problème” suscitant le terrorisme dans le monde?


samedi 27 décembre 2014

[Vidéo + script] Jésus Christ m'a sauvé de 27 ans d'homosexualité




  Source:

French

http://illbehonest.com/french/jesus-christ-sauve-27-ans-dhomosexualite



  [...]  J’ai essayé, j’ai essayé de me repentir devant Dieu, j’ai essayé de crier pour Sa miséricorde et j’ai réalisé que je n’étais pas sauvé et je L’ai supplié de me sauver mais je voulais garder un seul péché pour moi-même, je voulais garder l’homosexualité pour moi-même. Au fond de mon esprit, je pensais sans cesse “Bon… je trouverai un moyen de le justifier, je trouverai un moyen de le rendre ok, je trouverai un moyen de le faire en secret. Alors le Seigneur évidemment ne m’aurait jamais sauvé, et j’ai passé mon temps de septembre 2008 à décembre 2008 à crier à Dieu pour qu’Il me sauve. J’ai prié pour qu’Il me sauve, mais Il ne me sauvait pas.[...]

 
   

Version script  
   


Mon nom est David, j’ai 44 ans, et voici le témoignage de la façon dont Jésus Christ m’a sauvé de 27 ans d’homosexualité.
Je parle de ces choses dans l’amour, pas dans la haine. Je parle de ces choses, de quelqu’un qui a été là, qui sait comment c’est, qui sait ce que c’est que de vivre dans ça (homosexualité), qui sait à quel point c’est sans espoir.

C’est sur que vous pouvez aimer votre vie, vous pouvez aimer des aspects de votre vie, vous pouvez aimer les aspects sexuels, l’alcool, ce qui vous tient, mais il n’y a vraiment pas de joie permanente dans cette vie. Finalement, elle s’en va et vous devez en faire plus, chercher plus. Alors je vous demande de chercher le vrai amour, la vraie joie, la vraie satisfaction qui ne peuvent être trouvées qu’en étant juste devant Dieu par Christ, par l’œuvre de Christ sur la Croix.

Donc, je parle de ces choses par amour, pas par haine. Je parle de ces choses, non en jugeant; Je ne juge pas qui que ce soit, je vous dis juste ce que la Parole de Dieu dit. La Parole de Dieu est ce qui va nous juger. En fait, la Parole de Dieu c’est ce qui dit que toutes ces choses sont fausses, je ne dis aux gens que ce que la Parole de Dieu dit. Comme quelqu’un aurait dû me le dire. Mon ami qui a essayé de me dire, il a essayé de me dire de la façon la plus gentille, d’une façon chrétienne, que je vivais une vie qui était contraire à ce que Dieu voulait, pas seulement dans mon orientation sexuelle mais dans tous les autres aspects. Il (mon ami) savait que je n’étais pas vraiment chrétien.
Donc je parle de ces choses dans l’amour et je prie pour votre âme, et je prie pour que vous receviez ces choses, et que vous criez au Seigneur de vous sauver, et de faire de vous une nouvelle créature parce qu’Il est puissant pour sauver et Il vous sauvera.

Alors que j’entrais dans l’adolescence, nous avons complètement arrêté d’aller (à l’église), mes parents ont commencé à avoir des problèmes, et finalement mes parents ont divorcé.
Et quelques temps après, ma maman s’est remariée et après son remariage, nous avons commencé à retourner à l’église et je me souviens que j’étais assez content de retourner à l’église, mais c’était complètement superficiel.
J’écoutais les cantiques et j’étais ému et à cette époque à peu prés, mes amis ont commencé à aller devant et à faire leur profession de foi. Alors un dimanche, j’étais touché par les sentiments et par la musique et par ce que mes amis avaient fait et j’ai descendu l’allée et pris une décision pour Christ. Je ne savais pas vraiment ce que je faisais ni ne comprenait ce qui vraiment avait lieu. Je savais juste que quelque chose était faux. Tous mes amis l’avaient fait, alors je me suis senti obligé de le faire. J’ai descendu l’allée en marchant et je me suis assis sur le banc de devant et le diacre s’est approché et m’a dit que je devais accepter Jésus dans mon cœur et il m’a dit de répéter cette prière.
Et j’ai répété la prière et je me souviens d’avoir pensé “Vous savez, est-ce tout ce qu’il y a ?” Et ensuite, il me met une tape dans le dos et me met debout devant la congrégation et me dit que je suis sauvé. Tout le monde m’a félicité en sortant et nous sommes partis et nous sommes allés déjeuner, mais je suis parti de là aussi perdu que qu’en j’y suis entré. Environ deux semaines plus tard, j’étais tout aussi perdu quand j’ai été baptisé, parce que je n’ai jamais vraiment compris ce que je faisais, je n’ai jamais compris les doctrines de la grâce et de la miséricorde.

J’ai vécu une vie chrétienne bidon pendant un moment, j’avais un masque chrétien que je portais et je prétendais être religieux. J’avais environ 16 ans à ce moment-là et même alors, les désirs coupables en moi grandissaient. Je peux me rappeler en fait, étant à l’église et ayant des pensées coupables sur d’autres personnes là et d’autres jeunes garçons de mon âge et je me souviens me disant à moi-même “Oh, elles vont passer, ça va passer.” mais pourtant ça augmentait de pire en pire au fur et à mesure. Et effectivement ce fut dans cette même année à la fin de mes 16 ans, à 16 ans, j’ai en fait couché avec le premier homme avec qui j’ai eu l’occasion de le faire.

Je me souviens d’avoir tout d’abord eu honte de ça et d’avoir été dégoûté par ce que j’avais fait, mais pourtant cette nature coupable en moi était aussi satisfaite du plaisir du péché lui-même. Le temps passant, je suis devenu plus à l’aise avec ça et je me souviens juste d’avoir pensé que c’était naturel, que c’était normal, et que je ne faisais que quelque chose… J’ai senti cette culpabilité parce que je faisais quelque chose que je n’aurais pas du faire à cet âge-là, mais c’était vraiment parce que je faisais quelque chose contre Dieu, que là la culpabilité est entrée.
Peu de temps après, j’ai eu un boulot et j’ai commencé à vraiment me rebeller contre mes parents de toutes les façons possible. Je me suis tourné vers la drogue et l’alcool et j’y étais exposé au travail. J’ai voulu essayer de faire tout ce qu’il était possible de faire en tant qu’adolescent et de vivre le plus possible et de me rebeller contre mes parents sans vraiment trop me rebeller et avoir à quitter leur maison.

Finalement, mes parents m’ont viré de la maison, nous avons eu une énorme dispute et j’ai fini par partir. Et j’ai essayé de m’arranger un petit peu après ça, parce que c’était difficile de vivre seul, alors j’ai essayé de m’arranger et j’ai pensé “Bon je vais m’engager dans la Marine”, ce qui a toujours été mon rêve, être dans la Marine, je voulais être marin.
Je suis parti au camp d’entraînement et dés que je me suis éloigné de mes parents, ce fut comme de rajouter de l’essence sur le feu, mes péchés ont réellement décollé. J’avais un salaire, je n’avais aucun parent à qui rendre compte, je ne devais rendre compte qu’à “l’Oncle Sam” et j’étais exposé en Californie à toutes sortes de péchés. Cela n’a pas pris longtemps avant que finalement mes péchés me causent des problèmes. Mes péchés, tous, la boisson, la drogue, le sexe, m’ont mis dans un état où j’ai du en fait aller à l’hôpital. A l’hôpital, il m’ont fait plusieurs analyses et l’une d’entre elles était une analyse de drogue. Et ils ont découvert toute l’histoire de mes abus de drogues jusqu’à ce jour-là et aussi en même temps mes péchés sexuels ont été découverts et c’était interdit dans la Marine, d’être homosexuel.

En quelques mois, tout mon rêve de faire carrière dans la Marine s’est envolé. Donc il ne me restait rien d’autre à faire que de suivre mes amis gais à cette époque, ils étaient Canadiens et ils vivaient aux États-Unis mais ils repartaient au Canada. Alors je les ai suivis et j’ai quitté mes parents, je ne leur ai pas dit où j’allais, je suis parti, c’est tout.
Pendant environ 2 ans j’ai vécu là-bas au Canada et je n’ai pas du tout dit à mes parents où j’étais. Je ne les ai même pas contactés, car tout ce qu’il savait, c’est que je devais être mort quelque part. Et je me souviens de moments où j’étais vraiment déprimé et je pensais, “Vous savez, n’y a-t-il rien d’autre dans la vie que boire, se droguer et ce péché?”

J’étais à une fête et tout le monde était à l’intérieur et ils buvaient et faisaient toutes sortes de choses. J’étais dehors sur le balcon, j’étais tellement fatigué de me battre dans cette vie et tellement fatigué de tout ça et j’étais tellement dégoûté de moi-même que je voulais me suicider et je me suis dit “Je pourrais simplement sauter du balcon.” et 22 étages plus tard, 23 étages plus tard, je serais mort et il ne resterait plus rien. Alors, j’ai décidé que j’allais le faire et j’allais vraiment le faire, j’ai senti dans mon cœur que j’étais fatigué, fatigué de tout. Alors, je suis monté sur la corniche et j’allais sauter, et juste avant que je passe ma jambe par dessus la corniche, je me souviens, ces pensées sont sorties de nulle part, et une des pensées était “Il y a toujours de l’espoir en Dieu.” et je devais trouver Dieu pour trouver cet espoir.

Ensuite la pensée la plus forte qui m’a vraiment frappée c’était que je ne pouvais pas faire ça parce que c’était mal, c’était un péché de prendre une vie, même ma propre vie. Ensuite, la dernière pensée que je me souviens avoir reçue c’était que je ne pouvais pas déshonorer mes parents de cette manière. J’ai pleuré un peu plus et j’ai fini par descendre de la corniche et j’ai quitté la fête et en fait je n’ai jamais plus revu la plupart de ces personnes. J’ai continué à vivre ma vie dans la boisson et l’alcool, je ne me suis pas vraiment arrangé. J’ai essayé, mais ça n’a pas vraiment marché. Finalement j’ai quitté le Canada et suis rentré à la maison, j’ai été attrapé en travaillant illégalement au Canada et j’ai été renvoyé au Texas. Je me rappelle quand je suis rentré au Texas, et au début tout était bien, j’étais content d’être proche de ma famille et tout le reste, mais alors j’ai commencé à me sentir coupable de mon style de vie à leurs côtés et la boisson et toutes les choses que je faisais. Je voulais sérieusement m’éloigner d’eux à nouveau alors mon partenaire à ce moment-là a été muté, et il a dit “Allons en Californie.” Et j’ai sauté sur l’occasion pour partir, pour m’éloigner d’eux en pensant que cela me ferait me sentir mieux, je pourrais vivre ma vie comme je le voulais. Alors nous sommes partis pour la Californie. En Californie, les choses ne se sont pas arrangées, je n’étais pas une personne différente, j’étais toujours la même personne que j’avais toujours été. Juste avec un petit peu plus d’argent maintenant, j’avais un boulot convenable.

J’ai fait toutes sortes de choses que je n’avais pas fait avant, j’ai continué à descendre dans mon péché et à faire des choses plus affreuses. Je me souviens pensant que “Si je pouvais juste essayer ces autres choses, je serais heureux.” Que cela me rendrait heureux, que je serai comblé, que je serais en paix. Je n’ai jamais été en paix avec ce que j’étais réellement, il y avait toujours une partie de moi que, au plus profond de moi, je savais qu’elle n’était pas bien, mais je voulais toujours continuer, c’était ce que j’étais devenu. J’ai continué à me droguer et à boire et finalement, je suis tombé trés malade, J’ai fini complètement déshydraté et j’ai fini par passer les fêtes du Nouvel An à l’hôpital avec une perfusion intraveineuse, pour me réhydrater, et je ne m’en suis pas rendu compte, mais en même temps j’avais une pneumonie et j’ai quitté l’hôpital, Et je suis resté là et j’étais vraiment malade. Déshydratation, me réhydrater m’aidait à me sentir mieux pendant une petit moment, mais finalement la pneumonie m’a rattrapée et elle m’a renvoyée à l’hôpital et je me rappelle juste mon partenaire n’emmenant à l’hôpital et ensuite tout ce que je sais, c’était le lendemain et le docteur était entré et elle me parlait et elle disait que j’avais le pire cas de double pneumonie qu’elle avait jamais vu et j’étais extrêmement déshydraté et si je ne n’avais pas été emmené à l’hôpital, je serais mort. Et je me rappelle, j’étais reconnaissant envers Dieu et je me rappelle aussi avoir pensé “Bon, je suis si jeune et il y tant de choses que je n’ai pas fait. Tant de péchés auxquels je n’ai pas pris plaisir.” Et donc, comme j’étais couché à l’hôpital quelques jours après en convalescence, j’étais reconnaissant envers Dieu, je disais merci, mais pas d’une façon vraiment sérieuse et sincère. J’étais reconnaissant d’avoir une autre chance de sortir et de commettre des péchés contre Dieu, des péchés contre Christ. Alors, comme j’étais couché à l’hôpital, j’ai planifié et prévu ce que j’allais faire en premier, comment j’allais assouvir mes désirs sensuels. Et pour sur, dès que j’en ai été capable, c’est ce que j’ai fait. Je suis sorti et j’ai vécu pour la convoitise. J’ai vécu pour boire. J’ai vécu pour la drogue. Peu de temps après, je suis retourné dans cet état de dépression. Et, à peu près à cette époque, j’ai commencé à aller dans un groupe politique et il y avait un ami là-bas qui était chrétien et il m’a demandé si j’étais chrétien et j’ai dit “Oh oui, je suis chrétien. Je le suis depuis que j’ai 16 ans.”

Et il m’a demandé l’histoire de ma conversion et je crois que mes mots exacts ont été, “Qu’est-ce que c’est?” Et je n’avais vraiment aucun idée de ce dont il parlait et il a dit que c’était l’histoire de la façon dont Dieu m’avait sauvé. Alors je lui ai raconté ma descente dans l’allée à l’église. Il ne semblait pas vraiment impressionné et il n’avait pas vraiment l’air de le croire et il a continué à me poser plusieurs autres questions et après il a senti que j’étais un petit peu irrité, il a fait marche arrière mais pas avant de m’avoir dit qu’il ne croyait pas vraiment que j’étais chrétien. Il connaissait ma façon de vie, il savait que j’étais homosexuel, et il essayait de me montrer gentiment que je ne pouvais pas vivre de cette façon et être un enfant de Dieu.Je ne comprenais pas ça, mes yeux étaient aveuglés par le diable. Je vivais dans l’injustice et je supprimais la vérité comme on dit.
J’ai commencé à écouter le programme à la radio de Todd Friel. Et je me rappelle d’avoir réfléchi pendant que je les écoutais parler. Il disait quelque chose sur les gens qui ne sont pas d’accord avec la Bible, habituellement ils ont une basse opinion des écritures.
Alors cela m’a amené à réfléchir: bon, je n’ai jamais eu une haute opinion des Écritures, J’ai pris dedans ce à quoi je voulais croire. Je voulais croire que j’étais un enfant de Dieu mais pourtant je vivais une vie qui était complètement contraire à ce qu’Il demandait.
J’ai pratiquement enfreint tous les commandements qu’il y avait. J’avais volé, j’avais menti, probablement dit 50 mensonges par jour et cela ne m’avait jamais dérangé. J’ai pris de la drogue, j’ai convoité, j’ai forniqué, j’ai fait toutes ces choses qui était le contraire de ce qu’un vrai chrétien devrait faire. J’ai commencé à faire plus attention au programme et à ce qu’il enseignait et à comparer ce que je croyais être vrai, à ce que la Bible disait. J’ai commencé à lire la Bible. Et j’ai découvert qu’aucune de mes croyances ne correspondait à ce que la Bible disait juste que Jésus Christ est mort sur la croix. C’était la seule chose qui correspondait vraiment à ce que je croyais. Je me suis rendu compte que j’avais créé un Dieu pour lequel je vivais, un Dieu qui était ok avec mes péchés. Comme il est dit dans

1 Corinthiens 6 versets 9 et 10:

Il y a des multitudes de péchés. Je n’essaie pas de revenir sans cesse juste sur l’homosexualité. Chaque péché nous séparera de Dieu. Chaque péché nous condamnera à l’éternité en enfer. Cela nous montre à quel point Dieu est saint. Quelques fois, c’est difficile pour nous de comprendre à quel point Dieu est saint. Bon, tourne ça dans tous les sens et regarde ce que la Parole de Dieu dit, mais regarde ça de l’arrière.
Une éternité, une âme pour l’éternité en enfer, à payer pour l’éternité. Le châtiment et les tourments paieront la colère de Dieu, paieront l’amende contre un Dieu Saint. C’est comme ça que Dieu est Saint. Il est infiniment saint. Plus que nous ne pourrons jamais le comprendre. C’est seulement la justice de Christ qui va nous sauver de la damnation, elle va nous sauver. C’est à peu près à cette époque que mon partenaire qui savait que je me disait chrétien, il n’avait pas de problème avec ça, mais ce fut à cette époque que j’ai vraiment commencé à lire la Bible et à faire plus attention à l’Écriture et à me comparer à ce que la Bible disait.
Ce fut à ce moment-là qu’il a commencé à être vraiment menacé par toute cette histoire. Il a vraiment lutté contre moi pour que je n’étudie pas et que je ne lise pas la Bible. En fait, à ce moment-là, il est devenu verbalement offensant et a commencé à m’insulter et à critiquer les chrétiens et en fait critiquer Christ. Et je me rappelle quand il parlait de Christ, je me souviens que quelque chose à l’intérieur de moi sentait à quel point c’était mal.
Je savais qu’il blasphémait le Seigneur qui nous avait donné la vie à tous. Et alors, je me suis assis, écrivant ces mots. Autant que je sache, le Seigneur utilisait en fait ça pour vraiment m’ouvrir les yeux à la vérité de Sa Parole. Alors j’ai continué à étudier Sa Parole et à écouter le programme à la radio. J’ai réalisé que je vivais vraiment dans cette vie pour moi, pas pour Dieu. Je n’avais jamais vraiment été chrétien. Finalement, je ne pensais pas que je l’étais. J’ai pensé que peut-être, j’avais besoin de re consacrer ma vie. Alors j’ai commencé à prier le Seigneur pour qu’Il puisse avoir miséricorde et me montrer la vérité et me montrer, vous savez, comment vivre pour Lui.

A peu près à cette époque tout s’est effondré. La seule chose positive ce fut: le Seigneur m’a enlevé mon désir pour la boisson. Je n’ai plus bu comme je le faisais avant.Il a enlevé mon désir pour toutes sortes de drogues. Je n’ai plus pris de drogue. Je n’ai même plus jamais fumé, ce qui était vraiment glorieux et je vois maintenant que c’était la grâce de Dieu et la miséricorde de Dieu qui m’ont enlevées toutes ces choses et Il nettoyait mon esprit pour que je sois capable d’étudier et de croire à Ses vérités.

Une fois qu’Il a ouvert mes yeux à Sa vérité, j’ai commencé à plonger plus en profondeur dans l’Écriture et j’ai réalisé que je devais m’en aller d’ici. Qu’il n’y avait aucun moyen de progresser dans ma foi, ma foi naissante en Christ si je restais là dans ce, dans cet environnement. Alors je suis retourné au Texas, chez ma sœur et ma mère. J’ai essayé, j’ai essayé de me repentir devant Dieu, j’ai essayé de crier pour Sa miséricorde et j’ai réalisé que je n’étais pas sauvé et je L’ai supplié de me sauver mais je voulais garder un seul péché pour moi-même, je voulais garder l’homosexualité pour moi-même. Au fond de mon esprit, je pensais sans cesse “Bon… je trouverai un moyen de le justifier, je trouverai un moyen de le rendre ok, je trouverai un moyen de le faire en secret. Alors le Seigneur évidemment ne m’aurait jamais sauvé, et j’ai passé mon temps de septembre 2008 à décembre 2008 à crier à Dieu pour qu’Il me sauve. J’ai prié pour qu’Il me sauve, mais Il ne me sauvait pas.

J’ai un passage ici en fait qui… Il ne me sauverait pas jusqu’à ce qu’en fait je me sois repenti de tous mes péchés.

Je suis allé à l’enterrement de mon cousin à Amarillo, d’où je suis originaire. Sa femme était morte et à son enterrement, elle voulait que l’évangile soit prêché. La nuit d’avant j’avais regardé un sermon de Paul Washer qui s’appelait le “Message choquant pour la jeunesse” et dans ce message, Paul Washer dit que ce n’était pas un problème que nous ayons péché. Nous n’avons fait que pécher dans toute notre vie. Et j’ai réalisé que c’était vrai dans ma vie. Tout ce que j’avais fait, c’était pécher.

Je n’avais jamais vraiment été converti. Je n’avais jamais rien fait de bien. J’ai pu avoir été gentil à certains moments, mais je n’ai jamais rien fait d’autre que de vraiment pécher contre Dieu. Ma vie entière avait été un péché contre Dieu. Et je me souviens qu’il disait que Jésus était mort pour mes péchés et Il a porté mes péchés sur la croix et je me rappelle que ça coulait en moi, que mes péchés étaient ce qui avaient mis Christ sur la croix.
J’étais responsable de Sa mort. Il a porté mes péchés. Les péchés de David. A ce moment-là, j’ai vraiment commencé à avoir une image claire de ce qu’était Christ. Ce qu’était la croix et ce qu’Il avait fait sur la croix. Jusqu’à ce moment-là, je n’avais jamais vraiment compris ce qu’était la vraie repentance, que c’était se détourner de ses péchés, que c’était plus que de simplement dire je suis désolé. Alors jusqu’à ce moment-là, tout ce que j’avais fait, çà avait été de dire je suis désolé et d’essayer de trouver un moyen de vivre ma vie. Mais maintenant je réalise que j’étais sans espérance. Il n’y avait aucun espoir pour moi sans Christ, j’étais condamné à rester dans ma façon de vivre, j’étais condamné à vivre dans mon péché et ensuite d’aller au tribunal, d’où j’irai en enfer.

Alors j’ai crié à Dieu de me sauver et je suis aller à l’enterrement de ma cousine et je me suis assis là et sa dernière requête fut que, une de ses requêtes, fut que l’évangile soit prêché. Alors je me suis assis à son enterrement et j’ai écouté l’évangile et j’ai entendu parlé des gloires de la croix et de ce que Christ avait fait. Et ça se déversait en moi; juste là, cela aurait pu être moi dans le cercueil et si cela avait été moi, juste là à ce moment, je serais allé en enfer. Je serais allé où je méritais d’aller parce que tout ce que j’avais fait, ça avait été de pécher.

Alors j’ai crié au Seigneur de me pardonner, juste pour me donner le temps de rentrer à la maison et de me repentir le visage contre terre, de la façon dont Il le méritait. Plus tard cette nuit-là, quand tout le monde était parti et que j’étais seul dans ma chambre, Je suis tombé sur le sol et j’ai confessé chaque péché auquel je pouvais penser. J’ai confessé mon homosexualité, j’ai confessé tous mes péchés envers Dieu, tous ceux que je pouvais me rappeler, tout. Et je Lui ai demandé de me pardonner pour tout ça et de m’aider. Je Lui ai demandé de me pardonner pour les péchés secrets, ceux auxquels je ne pensais pas à ce moment-là, ceux que je savais être des péchés envers Lui et que je ne connaissais même pas. Je Lui ai demandé, s’il te plaît, de me pardonner de la façon dont j’ai vécu, de me pardonner pour m’être rebellé contre Lui.

Parce que j’avais toujours su qu’il y avait un Dieu, que c’était Christ mais je n’ai jamais compris ce que ça signifiait d’être en Lui. Ce que ça signifiait d’être racheté par Lui, ce que ça signifiait de L’aimer, ce que ça signifiait de Le servir, ce que ça signifiait d’être pardonné, ce que ça signifiait d’être régénéré.

Alors cette nuit-là, j’ai prié et je L’ai supplié d’avoir pitié, de me pardonner, de m’aider. Je ne savais pas comment Il allait m’aider, en fait je ne pensais même pas que c’était possible. Pour être honnête, je ne croyais pas vraiment qu’Il pouvait m’aider. Je n’avais jamais entendu parlé de quelqu’un sauvé de l’homosexualité. Je n’avais jamais entendu personne avoir l’espoir d’être racheté de ça. Donc j’ai juste prié “Seigneur, je vais sauter sur cette prière avec la foi en Toi. La foi, que d’une façon ou d’une autre tu le feras, Tu me sauveras, que Tu m’empêcheras de pécher, que Tu me rendras capable de résister aux tentations, de tenir quoi qu’il arrive.”

Je suis allé me coucher cette nuit-là sans savoir si j’étais sauvé ou non, mais je me suis levé le lendemain matin et j’ai senti que les choses étaient différentes. Je ne sentais pas la culpabilité, la pression de la culpabilité, la pression d’être sous une sorte de cape. La pression de devoir prendre une décision, qui était… les trois derniers mois n’avaient été que ça, cela n’avait été que pression et culpabilité et conviction. Maintenant je sais ce que c’est que d’avoir la conviction. Alors j’ai su que quelque chose était différent à l’intérieur de moi mais encore, une partie de moi ne croyait pas que je pouvais être sauvé de l’homosexualité. Je continuais encore et je doutais du Seigneur. Mais ensuite j’ai trouvé le passage ici qui dit que
Je T’ai fait connaître mon péché, je n’ai pas couvert ma faute.”
J’ai dit, “Je confesserai mes transgressions à l’Éternel! Et Toi, Tu as enlevé la faute de mon péché.” Psaume 32:5

Et je me souviens d’avoir pensé: finalement, je me suis vraiment repenti. J’ai compris ce que ça signifiait de se repentir, je n’avais rien gardé de caché devant Lui. Même si rien n’est réellement caché devant Lui, je n’ai pas essayé, j’ai tout déballé là et c’est pourquoi je me sentais différent ce jour-là. C’est pourquoi je me suis senti différent les jours qui ont suivi, parce que la conviction, la culpabilité étaient parties. Il les avaient enlevées parce qu’Il m’avait sauvé. Et chaque jour depuis ce jour j’ai senti, j’ai réellement senti les désirs pour ces choses disparaître et maintenant je tiens et je m’émerveille, presque 2 ans plus tard.

Un an et demi après en pensant “Wow! Dieu est tellement bon!” Voilà ce que j’étais. Je ne croyais pas en Lui, j’ai sauté d’un bond dans la foi et voilà Il a fait ce qu’Il avait dit qu’Il ferait. Il me prendrait, Il enlèverait ces désirs, Il ferait de moi une nouvelle créature juste comme il est dit dans Sa Parole. Il m’a donné un nouveau cœur avec de nouveaux désirs et je Le remercie et je me réjouis de ce qu’Il a fait pour moi et je n’émerveille de Sa bonté et de Sa miséricorde envers moi, et de Sa patience à toute épreuve. Je me sens obligé de partager ce passage. Je l’avais lu avant.

Évidemment, quelqu’un qui est homosexuel et a écouté un enseignement ou lu la Bible a découvert ce verset avant mais il y en avait une partie que je n’avais jamais remarquée avant.

C’est dans 1 Corinthiens 6, verset 9 à 10.
Et il est dit:“Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les débauchés, ni les adultères, ni les idolâtres, ni les dépravés ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les insulteurs, ni les accapareurs n’hériteront le royaume de Dieu.”

Je connaissais cette partie-là mais le verset 11 je ne l’avais jamais su, je ne l’avais jamais lu avant et quand je l’ai lu, je me souviens d’avoir savouré cette vérité. “Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns d’entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus Christ et par l’Esprit de notre Dieu.”

Et j’ai réalisé que c’est ce qui m’était arrivé. J’ai été finalement justifié par Christ et je suis devenu une nouvelle créature. J’étais prédestiné à être un de Ses serviteurs, pour servir Dieu. Alors maintenant je me réjouis qu’Il m’ait donné ce nouveau cœur, ce nouveau désir, ce nouveau désir de sortir et de Le servir et de faire Sa volonté et de vivre pour Lui.

Quelques fois je suis encore tenté mais je sais qu’il n’y a rien de mal, ce n’est pas un péché d’être tenté. Même Christ a été tenté. Alors je sais que je peux me tourner vers Christ quand je suis tenté. Alors je trouve du réconfort en sachant ça. Et je trouve aussi du réconfort dans

1 Corinthiens 10:13, il est dit: “Aucune tentation ne vous ait survenue qui n’ait été humaine. Dieu est fidèle et ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation, il donnera aussi le moyen d’en sortir, pour que vous puissiez la supporter.”

Et j’ai trouvé que c’était vrai qu’à chaque fois que je me suis reposé sur la force de Christ pour vaincre la tentation, Il m’a aidé. A chaque fois et à chaque occasion, peu importe quel péché c’était. Mais à chaque fois que j’ai essayé de le faire par ma propre force, avec ma propre force, je suis tombé. Je n’ai pas peur de ce que sera le futur parce que je sais que j’ai été rendu juste devant Dieu par Jésus Christ, Son Fils qui a souffert et enduré la colère, la colère de Dieu, pour moi sur la croix.

Je sais que Jésus Christ m’a sauvé de la puissance du péché et Il peut vous sauver aussi. Et mon espoir est que quiconque regarde cette vidéo se détourne de cette façon de vivre, se détourne de cette façon de vivre dans le péché, quel qu’il soit, et sois rendu juste avec Christ, sois rendu juste devant Dieu. Et c’est seulement par Christ, par la repentance de vos péchés et en vous détournant d’eux et en jetant toute votre foi et votre espérance sur Christ. Tout comme j’ai fait à cette époque quand j’ai sauté d’un bond et fait le saut de la foi en Christ et Il m’a attrapé et je me souviens d’avoir pensé que c’était absolument impossible mais pourtant Il l’a fait. Et je me tiens ici aujourd’hui, une nouvelle créature en Christ sachant qu’Il a tout accompli pour moi sur la croix et j’ai trouvé mon espérance en Lui.

Si vous n’êtes pas en Christ, vous n’avez aucun espérance, il n’y a aucune espérance pour vous. Alors je prie que vous puissiez examiner les vérités que vous avez entendues sur cette vidéo. S’il vous plaît réfléchissez au fait de tourner votre vie vers Christ. Abandonnez-vous à Christ. Tombez au pied de la croix et abandonnez tous vos péchés.
Ne retenez pas la vérité dans l’injustice comme il est dit dans Romains 1. Nous faisons tous ces choses. Je l’ai fait pendant plusieurs années, même si tout au fond de moi, je savais que c’était mal. Maintenant en regardant en arrière je me rends compte que c’était mal et c’est la répulsion que j’avais au tout début de ça. Alors je prie que ce soit vrai pour vous, que vous soyez pardonnés en Christ. Christ a payé mes, Il a payé pour mes péchés sur la croix. Mes péchés du passé, mes péchés du présent et les péchés que je commettrai dans le futur. Seul Christ peut faire cette œuvre sur la croix. Nous ne pouvons pas le faire nous-mêmes. Vous pouvez être libérés de vos péchés, vous pouvez être réellement sauvés, vous pouvez être réellement libérés des liens de n’importe quel péché qui vous entraîne en bas.
Que ce soit l’homosexualité, la boisson, la drogue, l’adultère, la pornographie, quoi que ce soit, Christ peut vous rendre libre de toutes ces choses. C’est ce qu’Il a fait sur la croix. Romains 4:25 dit qu’Il a été livré à la mort pour nos péchés et qu’Il a été ressuscité pour notre justification. C’est comme ça que nous devenons justifiés, par l’œuvre de Christ sur la croix.
Quand le ciel nous regarde, quand Dieu le créateur nous regarde, Il nous voit à travers Christ, à travers le sang de Christ. Il voit la justice de Christ qui nous a été imputée. Ce n’est pas ce que je fais ou ce que je ferai. C’est seulement Christ qui me sauve, c’est seulement Christ qui peut me donner l’espérance, c’est seulement Christ qui peut apporter la vrai joie et le bonheur dans ma vie et je ne parle pas d’une façon monétaire.
Je parle d’une façon qui apporte le vrai bonheur en moi en étant juste devant Dieu, en étant juste avec Christ, en étant un de Ses serviteurs. C’est seulement par Christ que j’ai senti que cette conviction et cette culpabilité avaient disparu. Sans Christ il n’y a pas d’espérance.
Si vous êtes sans Christ et que vous n’êtes pas sauvés, vous affrontez la colère de Dieu, quelque soit le péché, homosexualité, boisson, alcool, quel qu’il soit. Si vous péchez une seule fois, ce que nous avons tous fait, vous êtes coupable d’avoir enfreint toute la loi de Dieu.
Alors le seul espoir que vous avez c’est dans l’œuvre rédemptrice de Christ sur la croix. Alors je vous demande, s’il vous plaît, de crier à Christ, de crier à Dieu. Criez à Lui pour qu’Il vous ouvre les yeux à la vérité qui peut être trouvée en Lui, à Ses vérités dans Sa Parole. C’est seulement par Lui. Le Dieu de ce monde, qui est Satan, vous a rendu aveugles à la vérité et c’est seulement par l’appel de Dieu, par le fait que Dieu vous enlève les œillères, que vous verrez la vérité qui doit être trouvée dans Sa Parole La vérité qui est trouvée en Christ, la vérité qui est trouvée sur la croix. Et si vous la cherchez réellement, criez à Christ. Il est puissant pour sauver et Il vous sauvera aujourd’hui. Jésus dit que nous devons être nés de nouveau pour entrer dans le royaume de Dieu. Si nous ne sommes pas nés de nouveau, nous n’allons jamais réussir, nous ne Le verrons jamais, nous n’allons jamais être libérés de l’esclavage du péché. C’est seulement par Christ. Seulement par cette régénération, être né de nouveau, que nous pouvons être sauvé.

Je veux lire une citation de John Newton.

Il est dit “Je ne suis pas ce que je devrais être. Je ne suis pas ce que je veux être. Je ne suis pas ce que j’espère être dans un autre monde. Mais aussi je ne suis pas ce que j’étais avant et par la grâce de Dieu, je suis ce que je suis.” Et ce que je suis c’est un pécheur indigne sauvé de la colère de Dieu par Jésus Christ sur la croix. Et je Le remercie chaque jour d’avoir souffert pour que je revienne, pour que je me repente. Et je Le remercie chaque jour de m’avoir appelé même quand je n’écoutais pas. Même quand je courais, Il m’appelait encore et je Le remercie pour mon salut et je Le remercie pour Christ et ce qu’Il a fait sur la croix. Et je prie, que ceux d’entre vous qui écoutent, qui se battent contre n’importe quel péché que ce soit qui vous sépare de Dieu, qu’un jour ou l’autre, que vous puissiez crier au Seigneur pour vous repentir. Pour la repentance et le pardon. Et que vous puissiez réellement vous repentir et vous tourner vers Christ. Si vous n’êtes pas sauvés, vous devez examiner votre vie et voir que vous avez besoin de Christ, et que vous ne serez jamais heureux sans Lui.

   

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

➤ Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

■ 1 - Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
■ 2 - Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
■ 3 - Saisissez votre prénom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot " U R L " ! Écrivez simplement votre prénom)
■ 4 - Cliquez sur Publier commentaire

Merci à tous ♥ pour vos commentaires !