Valérie Shä Live Blog: La puissance du pardon, par Jennifer@ Lesdokimos.org


Accueil |Shabbat , 7ème jour : direct live & archives | Bibles Et Références | Livres | Non merci? | Ami-es catholiques  
Sauvé(e): puis-je perdre mon Salut? | Faire un don | Auteurs et relayeurs: comment bien faire? |


Serait-il possible que la France comprenne enfin qu’Israël n’est finalement pas “le problème” suscitant le terrorisme dans le monde?


dimanche 28 décembre 2014

La puissance du pardon, par Jennifer@ Lesdokimos.org




 Source du billet:
http://www.lesdokimos.org/2014/02/21/le-pardon/ 

  https://lh6.googleusercontent.com/-FKHCogKtf94/UwegBPcIbFI/AAAAAAAAHMQ/NpS7vNUVcOo/w407-h596-no/BIBLE_+67_+LE+BLOG+DE+VALERIE+SHA.jpg

Notre cœur pourrait être comparé à un jardin. Il nécessite un entretien quotidien. Nous avons surtout besoin que les mauvaises herbes soient arrachées. C’est certainement le travail le plus ingrat du jardinage et pourtant il est primordial. Vous remarquerez que lorsque vous arrachez ces mauvaises pousses, de nombreuses petites bêtes remontent aussi à la surface. Ce qui est enfoui est rarement beau à voir.
 
Nous ne cessons de prier « Seigneur purifie mon cœur », mais lorsque Jésus commence en nous ce travail de profondeur et bien nous en venons à regretter nos propres paroles. La profondeur fait mal car elle vient toucher des points qui sont cachés, des choses que nous ne voulons pas remuer, que nous avons enterrées pour ne plus avoir à les affronter, par peur de souffrir. Nous préférons laisser les mauvaises herbes s’enraciner profondément plutôt que de régler les situations. L’être humain est parfois si lâche! Nous pensons qu’en pratiquant la technique de l’autruche, les problèmes finiront par disparaitre mais laissez-moi vous dire qu’une mauvaise herbe ne disparait que si elle est arrachée.
 
Récemment j’ai eu une altercation avec une collègue de travail. Plusieurs fois dans la journée, cette dernière m’a parlé de façon agressive sans raison apparente. Après avoir encaissé, je me suis permis de lui dire: « Pas la peine de parler comme ça ». L’ambiance s’est un peu refroidie mais j’ai pensé que la journée du lendemain serait meilleure. Au contraire, le froid a perduré. Elle refusait de me parler…
 
Dans mon cœur je sentais qu’il fallait régler la situation mais mon orgueil me poussait à attendre qu’elle fasse le premier pas. Je me confortais en pensant « Je n’ai rien fait de mal », « pourquoi m’excuser c’est elle qui ne veut plus me parler? », « Pourquoi elle s’excuse avec les autres et pas avec moi ? »… La liste de prétextes était bien longue mais cela ne changeait en rien mon mal être. Lorsque j’ai voulu m’expliquer je me suis retrouvée face à un mur. 

Toutefois, lorsque j’ai dit « pardon » la bombe s’est désamorcée. Le cœur de ma collègue s’est ouvert et nous avons pu mettre des incompréhensions et de nombreux malentendus. Je ne pourrai pas décrire le soulagement que j’ai ressenti. Cela m’a couté parce que ma chair ne voulait pas se rabaisser mais il fallait qu’elle se taise pour que les mauvaises racines soient ôtées.
Ceci n’est qu’un exemple pour nous faire comprendre que dans nos vies la moindre brèche ne doit pas rester ouverte. Nous devons nous efforcer d’être en paix. Qui dit paix, dit absence de conflit.
 
« S’il se peut faire, et autant qu’il dépend de vous, ayez la paix avec tous les hommes » Romains 12:18.
J’entends régulièrement dire « Je pardonne mais je n’oublie pas ». Toutefois l’un ne va pas sans l’autre.
« Parce que je leur pardonnerai leurs injustices, et que je ne me souviendrai plus de leurs péchés, ni de leurs iniquités» Hébreux 8:12.
 
colombesUn véritable pardon efface les souvenirs douloureux. Comment est-ce possible? Tout simplement parce qu’il est une puissance qui libère. Il permet des choses qui semblent impossibles.
 
Si l’offense n’est pas oubliée cela voudrait dire qu’au moindre souvenir, la douleur se ferait de nouveau sentir, comme une plaie non cicatrisée. Imaginez si toute votre vie vous pensiez que le Seigneur vous a pardonné et qu’une fois au ciel il vous dise : 
« Durant toutes ces années, je n’ai pas oublié tout le mal que tu as fait à mon cœur en péchant. A cause de ça tu n’hériteras pas de ma présence et je te précipite en enfer ».
 
Lorsqu’on nous maltraite, nous avons du mal à libérer le pardon. Nous considérons la situation comme injuste et nous restons trop souvent dans l’amertume.
 
« On menait aussi deux autres hommes, qui étaient des malfaiteurs, pour les faire mourir avec lui. Et quand ils furent au lieu appelé Calvaire, ils le crucifièrent là, et les malfaiteurs, l’un à sa droite, et l’autre à sa gauche. Mais Jésus disait: Mon Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font. Puis faisant le partage de ses vêtements, ils les jetèrent au sort» Matthieu 23:32-34.
 
Ce passage nous raconte l’une des pires injustices que Jésus ait dû affronter. Lui qui était juste, s’est retrouvé crucifié entre deux malfaiteurs. Pourtant, il a prié ainsi : « Mon Père, pardonne-leur». Notons qu’à aucun moment les hommes n’ont demandé un quelconque pardon, mais Jésus de lui même à demandé à ce qu’ils soient pardonnés du fait de leur ignorance. Quelle belle leçon! Cessons de nous lamenter face aux persécutions mais acceptons simplement d’être enseignés.
 
Nous ne devons pas pardonner de façon conditionnelle selon nos propres critères.  

« Prenez donc garde à vous. Si ton frère t’a offensé, reprends-le; et s’il se repent, pardonne-lui. Et s’il t’a offensé sept fois le jour, et que sept fois le jour il revienne vers toi et te dise: Je me repens; pardonne-lui» Luc 17:3-4.
 
« Alors Pierre, s’étant approché, lui dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu’il m’aura offensé? Sera-ce jusqu’à sept fois? Jésus lui répondit: Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à septante fois sept fois » Matthieu 18:21-22.
 
Le Seigneur se lasse-t-il de nous pardonner malgré nos innombrables erreurs? Alors pourquoi nous lassons nous si vite?
 
« Pardonne-nous nos péchés; car nous pardonnons aussi à tous ceux qui nous ont offensés; et ne nous abandonne point à la tentation; mais délivre-nous du malin » Luc 11:4.
 
En ayant eu la révélation du pardon de Jésus, nous ne pouvons que pardonner en retour. En effet, nous sommes réconciliés avec Christ mais aussi avec les hommes. Maintenant imaginez que vous priez Dieu en citant ce verset alors qu’au fond vous n’avez pas pardonné à Jacques. Cela reviendrait donc à dire :  

«  Pardonne-moi mes péchés; mais oublie que je n’ai pas pardonné à Jacques qui m’a offensé». Vous voulez recevoir le pardon de Dieu, mais vous, que donnez-vous?
 
« Si donc tu apportes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, Laisse là ton offrande devant l’autel, et va-t’en premièrement te réconcilier avec ton frère; et après cela viens et offre ton offrande» Matthieu 5:23-24.
 
«Mais quand vous vous présenterez pour faire votre prière, pardonnez, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos fautes. Que si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos fautes» Marc 11:25-26.
 
Bien-aimés, acceptons que Jésus nous travaille en profondeur. Cessons la superficialité et reconnaissons notre faiblesse. Crucifions notre chair et mettons nos vies en règle sans hypocrisie.
 
Ne méprisons plus l’œuvre de la croix.

Jennifer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

➤ Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

■ 1 - Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
■ 2 - Dans le menu déroulant, cochez Nom/URL
■ 3 - Saisissez votre prénom (ou pseudo) après l'intitulé Nom (Ne faites pas attention au mot " U R L " ! Écrivez simplement votre prénom)
■ 4 - Cliquez sur Publier commentaire

Merci à tous ♥ pour vos commentaires !